5 erreurs fréquentes de localisation d'applications

À l'ère de la mondialisation, peu importe dans quel pays vous développez une application, l'important est l'endroit où les gens vont l'utiliser. C'est pourquoi chaque développeur finit par se heurter au problème de la localisation de son produit dans une autre langue. J’ai travaillé avec Alconost pour dresser la liste des erreurs les plus fréquentes que font les développeurs lorsqu'ils localisent des jeux et des applications.


Réfléchissez à certains de ces problèmes de localisation avant de commencer à créer votre application. ©Alconost

Votre jeu comporte des références à l'alcool et au sexe ainsi que des blasphèmes, et vous souhaitez le diffuser au Moyen-Orient

La traduction d'un jeu ou d'une application dans une autre langue n'est pas seulement une opération linguistique, mais implique également l'adaptation du produit à une toute autre culture. Une traduction en allemand d'une application américaine ou britannique n'entraînera probablement pas beaucoup de conflits interculturels. Cependant, plus le public est éloigné des développeurs, plus les risques sont élevés. Un élément totalement inoffensif aux standards européens peut déplaire ou contrarier des personnes en Chine, en Afrique ou dans les pays arabes.

Par exemple, les développeurs polonais du célèbre jeu The Witcher 3 n'ont pendant longtemps pas réussi à trouver de traducteurs pour localiser leur jeu en arabe. Les traducteurs refusaient simplement d'accepter le projet « à cause de toutes les prostituées et de l'alcool ». En effet, le jeu comporte un certain nombre de scènes inacceptables dans la culture musulmane.

Un grand scandale a éclaté à propos de Resident Evil 5. Selon l'histoire du jeu, le personnage principal, un Américain blanc, se rend en Afrique et combat les zombies locaux. Les développeurs japonais n'avaient probablement aucune idée de la manière dont ce type de situation peut être perçu par les personnes d'origine africaine, voyant juste un homme blanc faucher des personnes noires. Les développeurs ont été accusés de racisme et ont dû s'excuser.


Le développement de Resident Evil 5 n'a pas pris en compte certaines sensibilités culturelles. © Capcom

Une localisation non réussie peut même entraîner des protestations publiques. C'est ce qui s'est passé en 2016 lorsque quelques dizaines de personnes en désaccord avec la société japonaise Nintendo ont protesté dans les rues de Hong Kong. Tout cela s'est produit parce que les développeurs japonais avaient agi avec précipitation et changé le nom du célèbre Pokémon Pikachu. Le nom du personnage était autrefois écrit dans le dialecte cantonais chinois, qui est très répandu à Hong Kong. Par la suite, Nintendo a décidé d'unifier le système d'écriture dans Pokémon et a remplacé Pikachu par le mandarin, qui est associé à la Chine continentale. Les Hongkongais se sont ainsi sentis laissés pour compte.

Il va sans dire qu'il n'y a aucun moyen de garantir d'éviter ce genre de situations, mais travailler avec des traducteurs dont la langue maternelle est la langue cible vous aidera à réduire au minimum les risques interculturels.

Tout le monde dans votre pays cible parle et lit l'anglais, vous ne souhaitez donc pas dépenser de l'argent pour la traduction

La localisation est une dépense supplémentaire pour un projet. La décision de localiser une application dans telle ou telle langue doit donc être financièrement viable. Dans certains pays ayant des traditions culturelles locales influentes, il est tout simplement impossible de vendre un produit en anglais. Par exemple, en Chine et en Russie, rares sont les personnes qui utilisent une application si elle n'a pas été traduite dans la langue du pays. Toutefois, la situation est différente dans certains pays européens où l'anglais est plus fréquemment utilisé dans la vie quotidienne.

Par exemple, le studio de jeux biélorusse SWAG MASHA a développé un jeu de fiction interactive, qui comprend beaucoup de textes écrits en anglais. Le jeu n'est pas encore disponible dans les magasins d'applications en ligne russes et biélorusses, car il serait inutile de sortir un produit non localisé sur ces marchés. Cependant, les jeux en langue anglaise se vendent mieux dans les pays scandinaves, car un grand pourcentage des utilisateurs parlent couramment l'anglais.


Localiser ou ne pas localiser, telle est la question. ©Alconost

Ainsi, si vous avez un budget limité, la localisation de votre produit au Danemark ou en Norvège peut attendre. Mais ne tardez pas trop longtemps : la traduction d'un jeu dans la langue nationale d'un pays permet de fidéliser la clientèle et d'attirer beaucoup de nouveaux utilisateurs.

Votre interface n'est tout simplement pas conçue pour la localisation

Les futures localisations doivent être prises en compte lors de la phase de développement d'une application. Cela peut sembler banal, mais de nombreux développeurs négligent cette règle de base et finissent par créer des problèmes supplémentaires pour le traducteur.

Il est presque impossible de traduire une phrase d'une langue à une autre tout en conservant le même nombre exact de caractères. Si un court texte en anglais laconique s'intègre parfaitement dans l'interface d'une application, il n'est pas évident qu'une traduction russe, utilisant généralement plus de mots, puisse tenir dans le même espace.

Certaines langues (arabe, hébreu) se lisent de droite à gauche. Si vous traduisez votre texte dans l'une de ces langues, vous devrez modifier l'ordre des éléments de l'interface utilisateur, ce qui implique d'apporter des modifications à la conception et au code source. Si le marché asiatique est important pour votre produit, il serait judicieux de préparer la localisation de votre application dans les langues asiatiques.

Vous devez fouiller dans le code l'endroit où traduire le texte

La règle numéro un de la localisation est la suivante : vous devez être capable de contrôler chaque ligne destinée à être traduite, sans modifier le code.

Des lignes de texte correctement réparties dans les fichiers de ressources de l'application faciliteront grandement la tâche des traducteurs et des programmes spéciaux.

Chez Alconost, le processus de localisation est le suivant : le développeur télécharge les fichiers contenant les ressources chaîne du jeu ou de l'application sur une plate-forme spéciale basée sur le cloud (Crowdin, Transifex, SmartCAT ou Oneskyapp). Ensuite, le traducteur travaille avec les ressources chaîne directement dans la plate-forme basée sur le cloud. Lorsque la version est mise à jour, le traducteur voit immédiatement les nouveaux éléments à traduire, lui permettant ainsi de travailler avec le texte de manière proactive. Cela permet de localiser une application ou un jeu de manière continue, sans interruption.

Ce processus devient bien plus compliqué si vous ne pouvez pas modifier le texte sans modifier le code.

En utilisant un logiciel comme Crowdin, il devient beaucoup plus facile de localiser une application, à condition que vous ayez codé votre application juste avant. Les traductions sont alors effectuées sous forme de chaînes de caractères traduisibles. © Alconost/Crowdin

La page de votre application est inexploitée sur les boutiques en ligne

La localisation de la page de votre application sur Google Play et l'App Store est importante et demande d'être très travaillée. Le court texte qui s'y trouve indique aux utilisateurs potentiels les éléments les plus importants de votre produit. En effet, il s'agit en même temps d'une carte de visite et d'une invitation, et cette page détermine si un utilisateur va ou non installer et utiliser votre application.

Aussi est-il surprenant que certains développeurs adoptent une approche paresseuse ou désordonnée pour créer et traduire cette page, ou qu'ils ne se donnent même pas la peine de la traduire. Parfois, les descriptions des applications dans la boutique en ligne Google Play sont simplement traduites automatiquement de l'anglais vers d'autres langues. Il va sans dire que les résultats sont loin d'être impressionnants. Il y a de fortes chances que ce genre de « présentation » n'intéresse pas suffisamment les utilisateurs potentiels.

Gardez à l'esprit ces cinq erreurs fréquentes afin de localiser votre jeu d'une manière beaucoup plus réfléchie et ciblée.

Resources:

www.wsj.com

Loïe Favre
Experte en localisation et internationalisation chez Alconost